• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sleeping-zombie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 05/08/2009
  • Modérateur depuis le 07/12/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 17 1948 604
1 mois 0 38 0
5 jours 0 6 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 45 33 12
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • sleeping-zombie 27 juin 18:59

    @venizia

    encore faut-il pouvoir partir
    ...les victimes de drames conjugaux ne vivaient pas enchainées dans la cave de leur bourreau. On peut toujours partir (en France au moins)

  • sleeping-zombie 27 juin 18:56
    @rosemar et venizia
    D’un point de vue logique, il n’y a que 3 valeurs : 0, 1 et plusieurs.

    il y a 2 passage symboliques :
    celui de 0 à 1, la 1ere gifle, qui peut (doit) déclencher une prise de conscience chez celui qui la donne ou celle qui la reçoit.
    celui de 1 à 2, qui prouve que la prise de conscience précédente n’a pas eu lieu, et que l’intolérable peut se répéter.

    Comme tu le fais remarquer, entre 2 et « la quantité qui provoquera le décès », c’est juste une question d’intensité qui peut augmenter graduellement, insidieusement.

    C’est pourquoi je persiste, le passage de 0 à 1 doit provoquer un « je te quitte », ou un « c’est la 1ere et dernière fois ». C’est la tolérance à la répétition qui créera la future victime.

    A mes yeux, le problème vient autant des connards d’homme violents que des idiotes de femmes qui les tolèrent.

  • sleeping-zombie 27 juin 14:15

    @JC_Lavau

    500 par an, c’est plus que les femmes assassinées par leur compagnon et le terrorisme, mais encore loin des accidents de la route et des suicides.

    On lance les comparaisons sur les afflictions médicales spécifiques au sexe ? ou on conclut tout de suite en comparant l’espérance de vie...

  • sleeping-zombie 27 juin 13:41

    @rosemar

    les femmes qui ont été assassinées n’ont pas choisi
    ...
    Je vais me faire l’avocat du diable, mais j’ai du mal à croire qu’un homme qui assassine sa femme n’a jamais montré de comportement violent précédemment.
    Ca n’excuse pas la culture de la violence, mais si les femmes quittaient leur compagnon à la 1ere gifle, ou même à la 1ere menace verbale, on n’aurait certainement pas ces stats.

    Une relation, même dysfonctionnelle, c’est toujours à 2. Si l’un voit l’autre comme un objet qu’on possède, et qu’on peut détruire, c’est aussi parce que l’autre accepte d’être vu comme un objet.

  • sleeping-zombie 27 juin 12:11
    Bonjour,

    Le problème est réel, mais son traitement fortement biaisé. De fait, pour un article de type « prise de conscience », je le trouve contre-productif.

    C’est comme si, du fait que le suicide touche au 3/4 les hommes je titrai un article « En France, on meurt d’être un homme ».
    Pourtant, c’est plus de 20 morts d’homme par jour, excusez du peu :/






Palmarès