• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

SEPH

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 24/05/2010
  • Modérateur depuis le 02/08/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 20 1101 827
1 mois 1 21 72
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 16 9 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • SEPH 4 juillet 15:29
    Les USA ne cesse d’augmenter le nombre de bases militaires en Syrie : ils construisent la 8ème base !!!

    Ainsi, les États-Unis continuent de renforcer leur présence dans les territoires libérés des djihadistes par les Forces démocratiques syriennes (FDS) ;

    D’après une source haut placée au sein des FDS.  : « Les États-Unis déploient leurs bases militaires sur les territoires repris à Daech par nos combattants dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Auparavant, les Américains avaient installé des bases à Kobané, à Manbij, à Hassaké, à el-Sheddadi et à Kholé, et maintenant ils ont installé une base dans la zone de Tabqa qui vient d’être libérée des terroristes », 

    Selon lui, à partir de l’automne prochain, cette nouvelle base sera utilisée pour l’opération de reprise de Raqqa, ainsi que pour les opérations dans la région de Deir ez-Zor.

    Tout ceci confirme que les États-Unis veulent occuper l’est de la Syrie pour barrer la route à l’axe stratégique Bagdad-Damas et pour des visées sur le pétrole syrien.

    Tout cela est intolérable pour la Syrie d’assister au partitionnement son territoire. Le scénario irakien se met en place avec une occupation militaire américaine, de longue durée, de la Syrie


  • SEPH 4 juillet 15:05

    Le Capitaine James McCall du porte-avions américain, l’USS George H.W. Bush, qui a accosté il y quelques jours au port israélien de Haïfa, a menacé l’Iran et la Russie. 

    James McCall a indiqué lundi 3 juillet 2017 que Washington reste « vigilant » face à "toute tension« que pourraient provoquer les »alliés de Damas« . !!!!

    Il a ajouté  : »Les forces présentes sur un porte-avions américain déployé dans l’est de la Méditerranée sont prêtes à défendre leurs alliés en Syrie"

    L’USS George H.W. Bush qui est porte-avions qui effectue sa première visite  en Israël depuis 17 ans, est un bâtiment long de 330 mètres qui transporte 70 à 90 avions dont des avions de combat F-18.

     Il a reconnu qu’un avion de son navire avait abattu le 18 juin un appareil de l’armée de l’air syrienne. "Il existe de fortes tensions avec les forces pro-Assad en Syrie et nous cherchons à protéger les forces de la coalition sur le terrain", a-il- poursuivi en menaçant de manière à peine voilée la Russie et l’Iran. 

    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est monté à bord de l’USS George H.W. Bush, accompagné de David Friedman, ambassadeur des États-Unis en Israël. Une visite de courtoisie sans doute ?

    En résumé, les tensions sont de plus en plus perceptibles entre les États-Unis et Israël d’une part et la Russie et l’Iran de l’autre, Washington et Tel-Aviv ne faisant plus aucun mystère de leur intention de démembrer la Syrie sous prétexte d’y abattre les terroristes de Daech.

    Tout ceci n’est pas rassurant.




  • SEPH 4 juillet 10:18

    Article très bien rédigé, plein de bon sens. Excellent 


  • SEPH 3 juillet 21:04

    @baldis30

    Au stade actuel les  dernières attaques US en Syrie ont un but local « mineur ». C’est-à-dire pour effrayer ou ralentir les Syriens . Mais elles ont un but global « important » celui de provoquer les Russes à utiliser la force contre les États-Unis ou ses alliés.

    Il me semble que ce que veulent réellement les néocons US c’est une guerre « tiède » avec la Russie : une escalade de tensions à des niveaux même pas encore vus dans la Guerre froide, mais pas une Troisième Guerre mondiale « chaude » à large échelle.

    Pour les néocons la guerre tiède pourrait avoir pour avantage de requalifier les USA et l’OTAN aux yeux des européens qui se sentiraient protégés de la « menace russe »


  • SEPH 3 juillet 12:44

    @phan
    « avec des bâtons et des pierres » à condition qu’il reste un homo sapiens pour tenir le manche ou projeter la pierre. 

    Le Proche-Orient ne sera plus jamais le même. Il en ira de même pour la Syrie. Avant même l’après-conflit, la fin de guerre risque d’être longue. Pourtant il est temps de songer a notamment l’immense travail de reconstruction du pays, de ses infrastructures, de son économie, ramenée plusieurs décennies en arrière par le chaos. Le choix des partenaires s’annonce délicat.